Sikasso : Le projet inclusif des filières agricoles s’installe dans la région

0
95

La rencontre avait pour but d’informer et de sensibiliser les acteurs

Accroître l’inclusion financière des petits producteurs et des PME agro-alimentaires, tel est l’objectif principal d’un projet de financement inclusif des filières agricoles, dont le lancement a regroupé jeudi dernier dans la Capitale du Kénédougou, les autorités régionales, les représentants des collectivités territoriales des sept cercles de la Région et certains projets et programmes évoluant dans le domaine agricole.
Co-financé par le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et le Royaume du Danemark, ce projet inclusif a pour vision de promouvoir une transformation durable des filières agricoles en améliorant l’inclusion financière et le partenariat économique entre acteurs depuis les groupes démunis de jeunes et de femmes jusqu’aux petites et moyennes entreprises agricoles et agro-alimentaires. D’un coût de 58 milliards de Fcfa, ce projet a une durée de 6 ans. Pour le directeur du projet, Dramane Sidibé, le ciblage géographique vise à terme, une couverture nationale suivant une approche de phasage dans les régions d’intervention que sont Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti.
Selon lui, la cible du projet est estimée à 440.000 bénéficiaires ruraux directs issus des groupes démunis, des exploitations familiales rurales, des organisations professionnelles et des entreprises du secteur privé agricole. Pour mieux démarrer les activités du projet, selon son directeur, il était donc important d’organiser cette rencontre d’information, de sensibilisation et de partage avec tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet.

Le président du Conseil régional de Sikasso, Yaya Bamba, a remercié tous les partenaires qui ont fait le déplacement pour participer à la cérémonie de lancement officiel qui permettra à l’équipe de démarrer les activités sur le terrain. Selon lui, ce projet permettra l’amélioration de la production agricole, la mise en place d’un dispositif de création, d’accompagnement et de mise en relation des groupes démunis avec les systèmes financiers décentralisés. Ce projet s’inscrit en droite ligne des orientations de développement de la Région de Sikasso. Il a déclaré que la 3è Région fonde beaucoup d’espoir sur cette initiative, car Sikasso offre d’importantes potentialités agricoles, dont la valorisation passe nécessairement par l’inclusion financière des ruraux et le renforcement des capacités des ressources humaines.
Pour le conseiller technique du ministre de l’Agriculture Yacouba Koné, en formulant ce projet, le gouvernement et ses partenaires ont le souci de contribuer de façon efficace à l’amélioration des conditions de vie des populations vivant dans la pauvreté en milieu rural, de réduire la vulnérabilité des couches les plus défavorisées, de répondre de façon structurée au défi de financement des filières agricoles et de construire la résilience des systèmes de production face au changement climatique.
Le chef de l’exécutif régional de Sikasso Boubacar Bagayoko a remercié les partenaires techniques et financiers qui accompagnent le gouvernement vers une croissance inclusive et un développement durable qui passe par le monde agricole. Il a invité les intervenants dans la Région à échanger sur leurs actions en vue d’une mutualisation de leurs efforts.
Fousseyni DIABATÉ
Amap-Sikasso

Laisser une réponse

P