Assemblée générale des Nations unies : Mobilisation des Premières Dames contre la drépanocytose

0
151

Mme Keïta Aminata Maïga préconise le dépistage de la maladie dès la naissance

Réunies à New York dans le cadre de la 74è assemblée générale des Nations unies, les Premières Dames d’Afrique, dont Mme Keïta Aminata Maïga, ont pris part à la réunion de sensibilisation sur la drépanocytose qui est devenue un véritable problème de santé publique dans nos pays.

Face aux représentants des organisations intergouvernementales, de la société civile, des institutions universitaires, du secteur privé, des médecins, des hommes de médias, ainsi que des personnes atteintes de drépanocytose, les épouses des chefs d’État ont partagé les actions menées dans leurs pays respectifs pour contrer sinon réduire l’impact de cette maladie.

La Première Dame du Mali, présidente de l’ONG Agir, Mme Keïta Aminata Maïga, a fait l’état des lieux de son pays et réaffirmé son engagement à mener le plaidoyer afin de lutter efficacement contre la drépanocytose. Il faut rappeler que l’épouse du président de la République s’investit depuis des années dans la lutte contre cette pandémie à travers des accompagnements multiformes dans le programme de lutte, notamment sur le volet information et sensibilisation et le renforcement de capacités des médecins intervenant dans le domaine.

Toute chose qui a fait que notre pays a enregistré des acquis très importants dans la lutte contre la drépanocytose. Les efforts de la Première Dame sont soutenus par le Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (CRLD) et l’Association de lutte contre la drépanocytose qui travaille en étroite collaboration avec le CRLD.

Mme Keïta Aminata Maïga préconise de mettre en place le dépistage de la drépanocytose à la naissance avec si possible la mise à disposition des «points of care» dans les structures de santé et améliorer la prise en charge des enfants en pédiatrie (mise à disposition de médicaments et petits matériels). Elle souhaite que l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le développement (OPDAD) mène une grande campagne de plaidoyer auprès de l’UA pour des actions urgentes dans les pays touchés par la maladie (gratuité, programme…).

L’intervention des experts, les témoignages et questions-réponses et la photo de famille ont mis fin à la rencontre.

Cabinet de la Première Dame

Laisser une réponse

P