Attaques contre les civils : Le gouvernement promet de punir les auteurs des crimes

0
93

Yaya Sangaré, ministre de la communication, porte parole du gouvernent

Dans un communiqué daté du 2 août, le gouvernement dit constater avec amertume que malgré les nombreuses missions de conciliation et les multiples campagnes de sensibilisation, des individus incontrôlés continuent de s’attaquer aux paisibles citoyens dans certaines localités de la Région de Mopti.

Des attaques, souligne le texte, qui ont occasionné récemment plusieurs victimes et beaucoup de bétail emporté. “Des opérations de ratissage des FAMa sont en cours pour traquer les assaillants et tout autre groupe armé opérant dans la zone qui s’attaquent à des civils”, peut-on lire dans le même communiqué.

Le gouvernement tout en condamnant vigoureusement ces attaques crapuleuses répétées, rassure que toutes les dispositions seront prises pour rechercher, arrêter et traduire les auteurs de ces crimes devant les juridictions compétentes.

Le gouvernement appelle la population civile à une étroite collaboration avec les forces de l’ordre et de la sécurité, et réitère sa détermination à combattre toutes les forces obscurantistes qui mettent en mal le vivre-ensemble et la paix dans notre pays. Le gouvernement s’incline avec déférence devant la mémoire des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Sur les mêmes événements, l’Association pour le développement du cercle de Bandiagara (ADB) déclare, dans un communiqué de presse, avoir appris avec consternation les assassinats ciblés et les différentes attaques survenues dans la Commune rurale de Pignari – Bana, arrondissement de Goundaka dans le cercle de Bandiagara.
“L’ADB condamne avec la dernière rigueur ces actes criminels, crapuleux et odieux qui viennent de mettre à mal les efforts des missions d’apaisement en cours menées par le gouvernement, les associations de développement des cercles de Bandiagara, Bankass, Douentza et Koro, appuyées par de hautes personnalités issues des ethnies dogon et peul”, déplorent les auteurs du texte.

L’ADB demande au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pour rechercher, arrêter et traduire les auteurs de ces crimes devant les juridictions compétentes.

Massa Sidibé
L’ESSOR

Laisser une réponse

P