Bougouni : Le projet Jikura tient son comité de pilotage

0
47

Helvetas Suisse inter coopération a organisé jeudi dernier à Bougouni, la troisième réunion du comité de pilotage du projet Jikura (eau nouvelle), au compte de l’année 2019. Les participants ont examiné le compte rendu du comité de pilotage du 19 décembre 2018 et les activités d’intermédiation sociale.

Helvetas, à travers le projet Jikura, appuie depuis très longtemps la mise en œuvre du nouveau projet eau et assainissement dans les communes de Défina, Faradiélé, Ouroun, Farako, N’Golodiana et Yiridougou, dans le cercle de Bougouni. Deux réunions du comité de pilotage se tiennent par an pour assurer un meilleur accompagnement, l’appui conseil et le suivi de l’exécution des actions du projet par les différents acteurs. Les objectifs de la présente rencontre étaient d’amender et de valider le compte rendu de la réunion du comité tenue en décembre dernier, étaient de faire le point de l’état de mise en œuvre des plans d’action par commune d’intervention, d’échanger sur les difficultés rencontrées et de proposer des solutions et ensuite formuler des suggestions et des recommandations.

Les bilans techniques et financiers des communes ont été présentés par chacun des maires, des activités réalisées dans leur commune et la situation financière annuelle en termes de recettes mobilisées et les dépenses effectuées. Les procédures d’exécutions des fonds d’opportunités par Jikura pour la réalisation des postes d’eau autonomes dans les communes ont été explicitées. De façon globale au nombre des activités réalisées par le projet y compris l’intermédiation sociale, on peut citer les nouveaux forages, les pompes à motricité humaine (PMH), des blocs de latrines, des postes d’eau autonomes, les lieux publics (écoles et marchés) équipés en matériels d’hygiène et d’assainissement.

Faisant le point des bilans financiers, il a été dégagé une contribution totale aux communes de 69.766.000 Fcfa pour Helvetas, une contribution communale de 9.287.000 Fcfa, dont 8.325.000 Fcfa en espèces et 962.000 Fcfa en nature et les taux de décaissement sont estimés entre 92% et 98% pour les communes en consolidation contre 85% et 98% pour celles en réalisation. Au terme des échanges, des recommandations ont été formulées, à savoir renforcer l’information et la communication avec les équipes des ONG afin de faciliter la mise en œuvre des activités pour la mobilisation à temps des quotes-parts.

Pour le préfet adjoint Ousmane Sow, la présente rencontre est d’une importance capitale, car, elle permet d’apprécier l’état d’avancement de la mise en œuvre à mi-parcours des activités du projet au compte de 2019. Le représentant du chef de l’exécutif local a, enfin, remercié le partenaire Helvetas pour son accompagnement dans ce domaine sensible et important qui est celui de l’eau et de l’assainissement. Ces deux sous secteurs sont garants d’une bonne santé surtout au profit des populations rurales très souvent défavorisées en matière d’accès à ces services sociaux de base.

Correspondance
Mahamadou S. Maïga
AMAP-Bougouni

Laisser une réponse

P