Championnat d’Afrique de kung-fu : Le Mali revient avec 4 médailles d’or

0
68

                                     La sélection nationale était composée de 16 athlètes, dont 5 filles
La 7è édition du championnat d’Afrique de kung-fu s’est déroulée du 5 au 7 septembre à Thiès au Sénégal. Au total, 14 pays ont participé à la compétition : le Sénégal, le Mali, le Nigeria, le Niger, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, le Bénin, la Gambie, la Tunisie, l’Algérie, l’Egypte, le Maroc et le Congo. La sélection malienne était composée de 16 athlètes, dont 5 filles et 11 garçons qui ont obtenu 4 médailles d’or et 1 médaille d’argent.
Les 5 médailles d’or ont été remportées par Maïmouna Diarra (chanquan), Amadou Coulibaly (taïpji), Kalidou Koné (gunshu) et Moussa Boiré (combat sanda). Quant à la médaille d’argent, elle est à mettre à l’actif de la Sikassoise, Assétou Dembélé qui s’est classée 2è de la catégorie des -60kg. Les autres athlètes maliens qui étaient présents à Thiès sont : Mah Konté, Kadia Diarra, Mohamed Coulibaly, Molobaly Diakité, Koniba Diarra, le capitaine de la sélection, Mamadou Traoré, «Titi», Aboubacar Diallo, Moumoune Coulibaly, Modibo Dembélé et Oumou Maïga. La sélection nationale était dirigée par une délégation était conduite par deux entraîneurs : Abdou Bagayoko et Mara Sanogo. Drissa Coulibaly et Samakoun Sissoko, respectivement président et secrétaire général de la Fédération malienne de kung-fu étaient également présents à Thiès. La première place de cette 7è édition du championnat d’Afrique de kung-fu est revenue à l’Algérie, alors que l’Egypte et le Sénégal complètent le podium.

Juste au pied du podium, on retrouve le Mali qui, souligne le président de la Fédération malienne de kung-fu, a été la surprise de la compétition. «On n’attendait pas le Mali à pareille fête. Nos athlètes se sont bien comportés et méritent d’être félicités», se réjouit Drissa Coulibaly. Le premier responsable de l’instance dirigeante du kung-fu national ajoute : «Au classement des épreuves de taoulu, le Mali a terminé 3è, derrière l’Algérie et la Tunisie, donc devant l’Egypte qui a été sacrée championne d’Afrique. C’est dire que la sélection malienne a fait honneur au drapeau national et prouvé qu’elle peut rivaliser avec l’élite africaine». Le Championnat d’Afrique terminé, les regards se tournent, désormais, vers le championnat national de kung-fu, prévu en novembre à Bamako et qui regroupera l’ensemble des ligues affiliées à la fédération. Concernant la prochaine édition du championnat d’Afrique de kung-fu, elle aura lieu en 2021 au Congo.
Souleymane B. TOUNKARA

Laisser une réponse

P