Championnat national : Déjà quatre entraineurs limogés

0
136

Dèdè Tamboura (d) a été le premier entraîneur à quitter son poste

Après seulement 4 journées de championnat national, 5 clubs ont changé d’entraîneur. Il s’agit de l’ASOM, l’AS Bakaridjan, l’AS Performance, l’USC Kita et du Nianan. Si les 4 derniers clubs ont limogé leurs entraîneurs, celui de l’ASOM, Mamadou Sacko a, lui, décidé de quitter son poste. Le technicien n’a disputé que deux journées de championnat, avant de démissionner. «Il nous a dit qu’il ne peut pas continuer, compte tenu de l’effectif, alors que l’équipe n’a pas assez de moyens pour recruter», a expliqué un membre du comité directeur de l’ASOM. «Nous étions obligés de chercher un autre entraîneur», a ajouté notre interlocuteur.

Mamadou Sacko a été remplacé par l’ancien défenseur de l’ASB, Boubacar S. Diarra, qui a occupé le banc des Olympiens, lors des 3è et 4è journées du championnat. Pour son premier match, le nouvel entraîneur de l’ASOM et ses joueurs l’ont emporté 1-0 devant l’US Bougouni, avant d’obtenir le nul 1-1, face au COB. En 4 journées de championnat, l’ASOM a enregistré 1 victoire, 1 nul, 2 défaites, marqué 3 buts, contre 5 encaissés. L’équipe de Missira occupe la 8è place du groupe B, avec 4 points, à égalité avec les Onze Créateurs et Yeelen Olympique. L’AS Bakaridjan, la nouvelle du limogeage de l’entraîneur, Dédé Tamboura est tombée, le dimanche 29 septembre vers 16h. «Le comité directeur de l’AS Bakaridjan de Barouéli vient de remercier Dédé Tamboura, entraîneur principal. L’intérim sera assuré par Bourama Siré Camara et Mohamed Lamine Sissoko», a annoncé le club. Joint au téléphone, un responsable de l’équipe s’est contenté de dire que les deux parties se sont séparées à l’amiable, ajoutant que l’ancien milieu de terrain du Djoliba et de l’équipe nationale a été limogé pour manque de résultats.

«Le football, c’est le résultat. L’équipe ne gagne pas et ne marque même pas de buts. C’est mieux de nous séparer avant que la situation ne pourrisse. Dédé Tamboura a des qualités, mais il n’a pas eu de chance avec notre club», a confié notre interlocuteur. L’AS Bakaridjan n’a joué que trois matches depuis le coup d’envoi du championnat (le match Bakaridjan-Djoliba, comptant pour la 3è journée, a été reporté pour cause de Coupe CAF, ndlr). Ainsi, après 3 journées de débats, l’équipe de Barouéli ne compte qu’un petit- point et occupe l’avant dernière place du groupe A, à égalité avec le Nianan de Koulikoro. En trois matches, l’AS Bakaridjan a enregistré 1 nul et 2 défaites, encaissé 2 buts pour 0 marqué.

L’AS Performance de Kabala a également remercié son entraîneur pour insuffisance de résultats. Lassine Cissé, puisqu’il s’agit de lui, a été remplacé par Fily Dembélé. Après quatre journées, le promu de la ligue de Koulikoro pointe au 10è rang du groupe A, avec 2 points sur 12 possibles. L’AS Performance de Kabala affiche un bilan de 2 nuls et 2 défaites, 6 buts marqués et 8 encaissés. Le technicien de l’USC Kita, Youssoufa Diallo a connu le même sort que ses homologues cités plus haut. Il a été remercié par les dirigeants du club de Kita, alors que les Kitois n’ont concédé qu’une défaite, en quatre journées de championnat (l’équipe a enregistré 2 victoires, 1 nul et 1 défaite, marqué 3 buts pour 2 encaissés). Après quatre journées de compétition, l’équipe de la Capitale de l’Arachide occupe le 4è rang du groupe B, à égalité avec le 3è, l’USFAS (7 points). C’est le revers subi à domicile (0-1) contre les Onze Créateurs, le jeudi 26 septembre qui, a semble-t-il, coûté son fauteuil au technicien.

En tout cas, c’est quatre jours après cette défaite (30 septembre) que l’USC Kita a décidé de se séparer de Youssoufa Diallo à l’issue d’une réunion extraordinaire du comité directeur du club. «Le comité directeur a fait une analyse approfondie de la situation, il a été constaté que pour sauver le reste de la saison, des réaménagements étaient nécessaires. Le comité directeur a décidé de destituer Youssoufa Diallo du poste d’entraîneur de l’USC Kita», peut-on lire dans une décision signée par le vice-président, Mamadou Pathé Sidibé. Désormais, c’est l’ancien entraîneur du Nianan, du Stade malien, du Réal, du CSD, de l’équipe nationale espoir et de l’ASFA Yenenga du Burkina faso, Cheick Oumar Koné, qui dirige l’USC Kita et le technicien a effectué sa première séance d’entraînement, le mardi 2 octobre.
Youssoufa Diallo fait le chemin inverse. Quelques jours seulement après son départ de Kita, il s’est engagé avec l’ancienne équipe de … Cheick Oumar Koné, le Nianan de Koulikoro. Il remplace Ba Zoumana Haïdara qui a été remercié par l’équipe de la Capitale du Méguétan. Décidément les temps sont durs pour les entraîneurs !

Ladji M. DIABY

Laisser une réponse

P