Championnat national : Le stade malien lâche ses premiers points

0
68

Les Blancs ont été tenus en échec 0-0 par le COB, samedi, dans le match au sommet de la 8è journée

Il n’y a eu ni vainqueur, ni vaincu dans le match au sommet de la 8è journée du championnat national. Le Stade malien et le COB se sont neutralisés (0-0), samedi au stade Modibo Keïta. Les leaders du groupe B ont dominé leurs dauphins olympiens pendant presque tout le match, avec à la clé plusieurs occasions nettes. Mais à l’arrivée, l’équipe de Sotuba a dû se contenter du partage des points. Les Stadistes lâchent, ainsi, leurs premiers points depuis le début du championnat, mais gardent la tête du classement, avec 19 points, contre 17 pour le COB. Le capitaine Issiaka Samaké et ses coéquipiers préservent également leur invincibilité et comptent désormais 7 matches sans défaite. Samedi, le COB a étalé beaucoup de lacunes sur le plan offensif, et le gardien stadiste, Djigui Diarra, n’a pratiquement pas été inquiété. Mais ce manque de percussion et d’audace des Olympiens n’a pas profité aux joueurs de Djibril Dramé qui restaient sur 6 succès en autant de sorties et qui étaient très confiants.
Au coup d’envoi, deux anciens du COB, le défenseur central Yacouba Doumbia et le milieu de terrain, Aly Déssé Sissoko étaient titularisés du côté du Stade malien. Même scénario dans le camp des Verts où le défenseur Harouna Samaké et le milieu de terrain Oumar Koné (tous deux anciens sociétaires du Stade malien) figuraient également dans le onze de départ du COB. Dès l’entame de la rencontre, le Stade malien affiche ses ambitions et décide de prendre le taureau par les cornes. Les Blancs avaient à cœur de poursuivre leur sans faute et se montraient les plus entreprenants. Ils obtiennent la première occasion à la 6è minute : Oumar Traoré déboule dans son couloir droit avant de centrer pour Mamadou Coulibaly dont le coup de tête passe à côté. Peu avant la demi-heure, le même Mamadou Coulibaly est à deux doigts d’ouvrir le score, mais l’attaquant rate son contrôle (28è min). Quelques minutes plus tard, nouvelle tentative du canonnier stadiste, mais le cuir est dégagé in extremis par un défenseur olympien (32è min). On en restera là jusqu’à la mi-temps.

C’est la première fois depuis le début du championnat que Mamadou Doumbia (d) et les Stadistes jouent sans marquer

Au retour des vestiaires, le Stade malien poursuit sa domination. L’avant-centre Mamadou Coulibaly est dans tous les bons coups de son équipe, sauf que le ballon refuse de franchir la ligne de but. Peu après l’heure de jeu, il effectue un retourné acrobatique qui passe au-dessus de la transversale (61è min). Galvanisés par ces multiples occasions, les Blancs appuient sur l’accélérateur et tentent le tout pour le tout pour éviter le match nul. Pendant ce temps, le COB joue la montre. Dans les cinq dernières minutes du temps réglementaire, le capitaine Issiaka Samaké et ses partenaires jettent toutes leurs forces dans la bataille. Le défenseur central, Mamadou Doumbia reprend un corner de Demba Diallo, mais le gardien olympien Abdoulaye Samaké veillait au grain (85è min). Et à quelques minutes de la fin du temps réglementaire, le COB rate le hold-up à deux reprises, avec ce heading du défenseur central, Harouna Samaké qui frôle le montant de Djigui Diarra (87è min) et ce tir de Mahamadou Cissé maîtrisé par Djigui Diarra (89è min). La dernière occasion sera stadiste : un coup franc vicieux du capitaine Issiaka Samaké capté en deux temps par le keeper Abdoulaye Samaké (90è min +5). Score final : 0-0.

Pour l’entraîneur stadiste, Djibril Dramé, ses joueurs ont manqué de baraka. «On a vu une grande équipe du Stade malien qui a tenté beaucoup de choses. C’est vrai, on aurait pu gagner, mais les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Si le match s’était terminé 3-0, personne n’aurait crié au scandale. On est tombés sur une équipe du COB qui était bien en place et qui a essayé de déjouer toutes nos possibilités. L’aspect positif de ce match, c’est que nous étions également bien en place. En 90 minutes, le COB ne s’est créé aucune occasion franche. C’est dire que défensivement, les choses ont marché, mais sur le plan offensif, il y a des choses à revoir», a analysé un Djibril Dramé quelque peu déçu du résultat.
«Le COB a répondu présent, l’équipe s’est battue du début jusqu’à la fin. L’objectif était d’empocher les trois points, nous n’avons pas pu les obtenir mais le match nul n’est pas un mauvais résultat. Nous allons continuer à travailler pour atteindre notre objectif principal qui est la qualification au carré d’as», a réagi pour sa part le technicien du COB, Ismaël Diané. En deuxième heure, les Onze Créateurs ont dominé l’ASOM (1-0) et reviennent à seulement une unité du deuxième du classement, à savoir le COB. Dans le groupe A, l’AS Bakaridjan est allée humilier l’AS Performance à Koulikoro (3-0), alors que l’AS Police et l’ASB se sont neutralisées (0-0), vendredi, au stade Mamadou Konaté. Le même score a sanctionné le match AS Black star-CSK (0-0), qui s’est disputé en deuxième heure. L’AS Police affiche désormais 13 points au compteur, contre 7 pour l’ASB, tandis que l’AS Black star (6 points) et le CSK (5 points) restent bloqués dans la zone rouge.

Ladji M. DIABY

Samedi 23 novembre au stade Modibo Keïta
COB-Stade malien : 0-0
Arbitrage d’Ousmane Diakhaté, assisté de Drissa Niaré et Amadou B. Guissé.
COB : Abdoulaye Samaké (cap), Boubou Coulibaly (Labasse A. Traoré, 75è min), Harouna Samaké, Idrissa Sangaré, Chiaka Guindo, Oumar Koné, Souleymane Meïté, Falaye Coulibaly (Mahamadou Cissé, 80è min), Modibo Traoré, Abdourahamane Traoré (Moussa Gary, 63è min), Yahaya Sissoko.
Entraîneur : Ismaël Diané
Stade malien : Djigui Diarra, Sambou Sidibé, Yacouba Doumbia, Mamadou Doumbia, Issiaka Samaké (cap), Aly Dessé Sissoko, Bourama Doumbia, Oumar Traoré (Mamaye Coulibaly, 64è min), Mohamed Keïta (Moussa Koné, 60è min), Demba Diallo, Mamadou Coulibaly (Ahamadou Diarra, 87è min).
Entraîneur : Djibril Dramé

Laisser une réponse

P