Concours d’entrée à l’IUG : un business lucratif pour le comité d’organisation

0
217

Lundi, jour de dépôt des dossiers de candidature au concours d’entrée à l’Institut universitaire de gestion (IUG). Il est environ 8 heures. Dans la cour, c’est l’effervescence. Des membres du comité d’organisation, dirigé par l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), sont reconnaissables aux t-shirts qu’ils arborent aux couleurs de l’IUG. On peut lire sur leur tunique : «Test d’entrée à l’IUG de l’année 2019-2020 organisation». Ils devisent entre eux, mais promènent le regard à l’affût d’éventuels postulants. Ils en ont fait un véritable business. «Voulez-vous une demande timbrée ?», nous aborde un jeune homme portant un sac à dos. Après une réponse affirmative de notre part, il nous demande de payer 1000 Fcfa pour avoir une demande timbrée. Devant notre air interloqué, il se lance dans des explications alambiquées : « Mais, si vous achetez maintenant cela vous évitera la longue file ».

Un autre « organisateur » nous propose à 750 Fcfa pour avoir le même formulaire. Pendant que nous discutons, un candidat au concours arrive. Il souhaite déposer son dossier de candidature. On lui réclame 5000 Fcfa pour accélérer le dépôt. Le postulant refuse le marché et explique être disposé à faire le rang.
Il faut en effet être patient pour suivre la longue file. Les postulants en rang doivent passer devant les organisateurs assis sur des tables-bancs pour rédiger les demandes timbrées qui sont cédées à 750 Fcfa. C’est une pratique qui est imposée. Il faut s’inscrire sur une liste. à l’appel de son nom, le postulant paie et reçoit la demande à compléter. Il précisera la filière de son choix et renseignera d’autres parties.
Un jeune homme qui s’est procuré une demande manuscrite se présente devant le comité d’organisation. Un des membres conteste l’authenticité de sa demande manuscrite. «Aucun dépôt ne sera accepté si la demande ne provient pas du comité d’organisation. Tu dois la reprendre », insiste celui que ses camarades appellent Martelo.

L’obtention de la demande est un véritable parcours du combattant si vous ne payez pas. Et le processus de dépôt est encore plus compliqué. Les filières finance et comptabilité et gestion des ressources humaines sont très courues. La file est plus longue, surtout pour la filière GRH.
Selon la décision portant ouverture du test d’entrée à l’IUG, au titre de l’année 2019-2020, les frais de dossiers de candidature sont fixés à 5.000 Fcfa pour les réguliers et 7.500 Fcfa pour les candidats professionnels.
Un nouveau bachelier explique être venu depuis 5 heures du matin. Il n’est pas sûr de pouvoir déposer son dossier. Le garçon n’a peut-être pas consenti à mettre la main à la poche pour verser le bakchich réclamé par les « organisateurs ». Une jeune fille accepte de payer à deux membres du comité d’organisation 2000 Fcfa. Le dossier est remis à une jeune fille membre du comité d’organisation. Celle-ci se débarrasse de sa chasuble bleue et part déposer le dossier de la postulante. Quelques minutes plus tard, elle revient avec le reçu justifiant le dépôt et le remet à la postulante.
Il faut rappeler que l’Institut universitaire de gestion (IUG) propose trois licences professionnelles : Création et gestion des entreprises, Sciences et techniques commerciales et Organisation et gestion des organisations.

Mohamed D.
DIAWARA

Laisser une réponse

P