Coopération Mali-Japon : Renforcement du parc automobile de l’école de maintien de la paix

0
123

Le parc automobile de l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP) vient d’être renforcé. En effet, le Japon, comme dans le passé, a doté cette structure de nouveaux matériels roulants : trois véhicules tout terrain et un Pick-up double cabine. La cérémonie de remise qui a eu lieu, mardi dernier dans les locaux de l’École, a enregistré la présence de son directeur général, le colonel-major Mody Béréthé, de l’ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke Kuroki et de la représentante résidente adjointe du Programme des Nations unies pour le développement au Mali (PNUD), Claudette Hakizimana.
Cette remise s’inscrit dans le cadre du «Projet d’appui au développement institutionnel de l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Beye». Mis en œuvre en partenariat avec le PNUD, ce projet est financé par le Japon, à travers le Fonds de partenariat PNUD-Japon, pour un montant d’environ 187 millions de Fcfa.
Selon le directeur général de l’EMP, ces nouveaux véhicules permettront non seulement d’améliorer la qualité des futurs exercices de sa structure, mais aussi de diminuer considérablement les coûts de location de moyens roulants.

De plus, a ajouté Mody Béréthé, ils faciliteront de manière remarquable le déplacement des équipes mobiles de «formateurs» devant assurer les sessions dans les différentes régions de l’intérieur du Mali.
En outre, le patron de l’École de maintien de la paix a indiqué que ce geste du Japon traduit à plus d’un titre la constance et l’excellence des rapports que ce partenaire clé entretient avec son établissement, dans la droite ligne d’un engagement commencé, il y a plus d’une décennie.
En effet, a rappelé l’officier supérieur, depuis 2008, le Japon a investi dans le développement et le fonctionnement de l’EMP, environ 3 milliards de Fcfa. «Cet engagement s’est tout d’abord matérialisé de manière visible, par la réalisation d’infrastructures, avec la construction du bâtiment de la direction générale en 2010, d’une salle de conférence moderne de 80 places en 2011, d’une deuxième cuisine aux normes internationales en 2017», a témoigné le colonel-major Mody Béréthé.
Le Japon ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Son ambassadeur au Mali a annoncé que d’autres contributions sont en cours. Il s’agit du financement, toujours en partenariat avec le PNUD, pour l’organisation des cours dans les domaines des droits de l’Homme et du genre en 2019-2020.
Daisuke Kuroki a réaffirmé la disponibilité de son pays à accompagner les autorités maliennes dans leurs efforts pour la sortie de crise et pour le développement du Mali. Une minute de recueillement avait été observée à l’entame de la rencontre pour le repos de l’âme de nos soldats tombés ces derniers temps.

Bembablin DOUMBIA

Laisser une réponse

P