Couverture des audiences publiques de la CVJR : Les professionnels de médias en formation

0
124

L’atelier a pour but de renforcer la collaboration avec les médias

Conformément aux missions inscrites dans son mandat, la Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR) du Mali, prépare les audiences publiques qui s’étaleront sur une année, à partir du mois de décembre prochain. Dans le programme, il est prévu l’organisation de six audiences d’une journée chacune. Chaque journée sera l’occasion d’entendre environ une dizaine de témoignages de victimes.
La CVJR attache une grande importance à l’information et à la communication sur ces prochaines audiences publiques. C’est dans ce contexte que la cellule de communication de cette structure, en collaboration la Fondation Hirondelle et Studio Tamani, avec l’accompagnement de la Minusma, tient du 12 au 14 novembre, un atelier de renforcement des capacités des professionnels des médias sur la couverture médiatique des audiences publiques de la CVJR.
La cérémonie d’ouverture s’est déroulée mardi dernier à l’école de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye (EMP-ABB). Elle était présidée par le 1er Vice-président de la CVJR, Hat Ag Bayes, en présence de la représentante de la Division des droits de l’Homme et de protection des enfants de la Minusma, Constance Schimmel Khalfallah. Le représentant de la Maison de la presse, Alexis Kalambry, était aussi présent.
Durant trois jours, environ 60 participants seront outillés à travers des exposés, d’études de cas suivis de discussions, des projections de films et exercices pratiques sur plusieurs modules : les atteintes au droit à la liberté ; les audiences publiques (agenda, déroulé, disposition…) ; le journalisme sensible au conflit (présomption d’innocence, protection des témoins et accès à l’information ; le protocole de conduite aux audiences ; la mise à disposition des images/son des journalistes etc.
Dans son discours d’ouverture, le 1er vice-président de la CVJR a souligné que cette session est un événement qui illustre les nombreuses actions pour lesquelles sa structure entend contribuer au renforcement de sa collaboration avec les médias. Une collaboration qui, selon lui, demeure une des clés de la réussite du travail de la CVJR. « Notre objectif majeur est non seulement de renforcer vos capacités en matière de justice transitionnelle, mais aussi de créer un cadre de partenariat fécond entre la CVJR et tous les médias de quelque ordre que ce soit », a-t-il souhaité.
Alexis Kalambry s’est félicité que la Maison de la presse ait été associée à ce processus important dans la recherche de la paix. Il a demandé aux journalistes d’être assidus afin d’avoir une maîtrise parfaite du sujet de la justice transitionnelle.
Aboubacar TRAORé

Laisser une réponse

P