Dialogue national inclusif : La phase des communes a bien démarré

0
89

Cette rencontre est une occasion pour évoquer les réelles préoccupations des populations

Au niveau des régions, de nombreuses circonscriptions communales ont commencé hier les concertations entre les forces vives locales. Ces débats prendront fin aujourd’hui conformément au planning

Le préfet central du cercle de Gao, Modibo Doumbia, a présidé hier dans la salle de conférence du gouvernorat de Gao, les travaux de démarrage du Dialogue national inclusif au niveau de la Commune urbaine de Gao. C’était en présence du 2è adjoint au maire de Gao, Yacouba Maïga, du président de la séance, le colonel à la retraite Salihou Maïga et du rapporteur, Sidi Cissé.
Les travaux de la rencontre dureront deux jours. Dans son discours d’ouverture, le préfet central du cercle de Gao, Modibo Doumbia, a souligné l’importance que la population de Gao accorde au Dialogue national inclusif, initié par le président de la République pour pacifier notre pays et le mettre sur le chemin du développement. « Dieu merci, toutes les sensibilités sont venues pour la concertation. Et c’est une occasion pour chacun de dire ce qu’il a dans le ventre pour qu’il y ait une entente entre les communautés et entre les communautés et le gouvernement», a dit le préfet central.

Modibo Doumbia a rappelé qu’il y a l’insécurité à Gao et qu’à travers ce débat national, toutes les communautés de la 7è Région administrative du Mali pourront trouver une solution à ce problème et retrouver la paix tant recherchée. Il a aussi invité toute la population à participer au Dialogue afin de mettre fin à la crise que connaît notre pays depuis 2012.
Selon un document de la direction générale de l’administration du territoire, les 129 communes retenues dans la Région de Kayes ont toutes démarré hier leurs travaux de concertation du Dialogue national inclusif. Idem pour les 103 communes de la Région de Koulikoro, les 147 communes de la Région de Sikasso, 112 communes de la Région de Ségou.

Dans la Région de Mopti, sur les 74 communes retenues, deux n’ont pas pu démarrer leur concertation à cause de l’insécurité. Il s’agit de la Commune de Togué Mourari dans le cercle de Djenné et de la Commune de Bamba dans le cercle de Koro.
Dans la Région de Tombouctou, les 13 communes retenues ont toutes commencé hier leur concertation dans le cadre du Dialogue national inclusif. C’est la même chose pour les 18 communes retenues dans la Région de Gao. Pour ce qui est de la Région de Kidal, les communes de Kidal, Anéfif et Aguelhok démarrent les travaux de leur concertation aujourd’hui mardi. La Commune de Tessalit commence ce mercredi sa concertation. Enfin, les 5 communes retenues dans la Région de Ménaka ont toutes débuté hier leurs travaux de concertation.

Abdourhamane TOURÉ
AMAP-Gao
Madiba KEÏTA

Laisser une réponse

P