Dialogue national inclusif : Le Réseau des femmes parlementaires multiplie les actions

0
111

Dans la dynamique de jouer pleinement sa partition dans la réussite du Dialogue national inclusif, le Réseau des femmes parlementaires du Mali multiplie depuis un certain temps, les initiatives et rencontres avec les principaux acteurs concernés par la question. C’est dans cet élan qu’il a été reçu hier après-midi par les facilitateurs du Triumvirat dans les services du Médiateur de la République. La délégation, conduite par la présidente dudit réseau, Haidara Aïchata Cissé, était composée de plusieurs députées et femmes leaders.
à l’issue de la rencontre, la présidente du Réseau des femmes parlementaires du Mali, a confié à la presse qu’elle et sa délégation étaient venues remettre au Triumvirat, l’Appel des femmes parlementaires. En outre, Haidara Aïchata Cissé a rappelé que le réseau qu’elle dirige a organisé une conférence de presse le samedi dernier pour lancer un appel pressant à tous les Maliens afin qu’ils s’unissent autour de leur pays. « Nous, en tant que représentantes du peuple, parce que nous sommes un réseau composé que de femmes parlementaires, avons un rôle à jouer en tant que femmes », a-t-elle déclaré. Avant de rappeler que même au niveau des Nations unies, la Résolution 1325 dit que les femmes doivent et peuvent jouer un rôle pour la paix. C’est pour cette raison, justifie-t-elle, que les femmes parlementaires ont décidé de rencontrer le Triumvirat. «Il faut que nous représentantes du peuple, pensions à la souffrance des Maliens. Aujourd’hui, le Mali est en deuil, parce que nous avons perdu beaucoup de fils laissant derrière eux femmes, enfants», a regretté Haidara Aïchata Cissé.
Pour elle, il faut que les femmes parlementaires prennent le problème du Mali à bras-le-corps. « C’est juste le début d’une série de rencontres que nous allons avoir avec tout le monde, l’opposition, la CMA etc, pour apporter notre pierre à la construction du pays. Nous sommes très proches des populations, nous pensons que si nous parlons au nom des populations, on a le droit de le faire et de penser qu’on va être écoutées. C’est pour cette raison, qu’on est là aujourd’hui», a expliqué la présidente du Réseau des femmes parlementaires du Mali.
Par ailleurs, Haidara Aïchata Cissé pense que cette fois-ci leur appel doit être entendu.

Aboubacar TRAORÉ

Laisser une réponse

P