Dopage sportif : Un sujet d’actualité et une préoccupation majeure

0
41

Les participants à la Réunion viennent des 10 pays membres de l’ORAD

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré a présidé, hier la cérémonie d’ouverture de la 14è Réunion des membres du conseil de l’organisation régionale antidopage Afrique (ORAD) Zones II et III, à l’hôtel Radisson Bleu. L’événement s’est déroulé en présence des représentants de l’Agence mondiale antidopage (AMA), Rodney Swigelaal et Sameh Elray, du président de ORAD Zones II et III Afrique, Dr Mohamed Diop, du président de la commission nationale d’organisation, Dr Samba Coulibaly.
On notait également la présence à la rencontre de plusieurs présidents d’associations sportives nationales. Dans son discours d’ouverture, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré a d’abord adressé ses remerciements aux membres de l’AMA et du conseil de l’ORAD pour le choix porté sur le Mali pour abriter la session, avant de souligner l’importance de la rencontre. «Le dopage dans le milieu sportif est un sujet d’actualité et une préoccupation majeure, a martelé, d’entrée de jeu le ministre Touré. Protéger les sportifs contre ce fléau est à la fois un principe olympique et un devoir pour les pouvoirs publics.

C’est fort de cette responsabilité que notre pays a adhéré aux différentes organisations régionales et mondiales antidopage et ratifié la convention internationale de l’UNESCO sur la lutte contre le dopage dans le sport. Cette volonté politique forte des autorités maliennes de lutter contre le dopage et de promouvoir un sport sain apparaît clairement dans la Politique nationale de développement du sport (PNDS), adoptée sous le leadership du président de la République, chef de l’état, Ibrahim Boubacar Keïta». «Je fonde l’espoir qu’au cours de la présente session, vous userez de la plénitude de vos capacités et compétences pour identifier les défis et apporter les solutions appropriées en vue de faire de l’ORAD Zones II et III Afrique, une référence en matière de lutte contre le dopage sur l’échiquier africain et mondial. Le gouvernement du Mali à travers mon département vous renouvèle sa disponibilité et son accompagnement dans cette noble et exaltante mission», a insisté le ministre de la Jeunesse et des Sports.
Pour sa part, le président de l’ORAD Zones II et III Afrique, Dr Mohamed Diop rappellera que depuis sa création cette instance travaille avec l’AMA pour la mise en place de «programmes antidopage cohérents dans les pays membres de notre organisation.

Elle (ORAD, ndlr) met aussi son expertise pour assister les fédérations nationales et internationales, les organisateurs d’événements sportifs à mettre en place des programmes antidopage au cours d’événements sportifs majeurs se déroulant dans notre zone». Au cours de cette 14è Réunion des membres du conseil de l’ORAD Zones II et III, plusieurs sujets seront abordés. Les participants vont notamment communiquer sur l’importance des initiatives antidopage aux gouvernements, aux Comités nationaux olympiques, aux organisations sportives, aux médias de la région, afin d’assurer une adhésion, un soutien et un respect de la lutte contre le dopage.
Les participants s’emploieront également à éduquer, sensibiliser et informer les Comités nationaux olympiques, les gouvernements, les organisations sportives, les sportifs et leur personnel d’encadrement à propos des dangers et des conséquences du dopage. Aussi, cette 14è Réunion de l’ORAD, Zones II et III ambitionne de mettre en place des programmes de contrôle du dopage efficaces pour la prévention, la dissuasion et la détection du dopage dans le sport.

L’ORAD Zones II et III a été créée en 2006 dans l’optique que les 10 pays membres mettent en commun leurs ressources (financières, matérielles et humaines) à travers les gouvernements et CNO pour lutter contre le dopage dans le sport sous toutes ses formes. Cette lutte se fait à travers la mise en place de programmes d’éducation, de sensibilisation et l’organisation de contrôles hors compétition avec l’appui de l’AMA et en compétition, en collaboration avec les fédérations internationales, nationales et d’autres associations sportives. L’ORAD, Zones II et III comprend 10 pays : le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Cote d’Ivoire, la Guinée, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Togo et le Sénégal.

Seïbou S.
KAMISSOKO

Laisser une réponse

P