Exposition : « Prête-moi ton rêve », Première exposition itinérante

0
133

La Fondation pour le développement de la culture contemporaine africaine (FDCCA) a organisé du 18 juin au 31 juillet 2019 « Prête-moi ton rêve », une grande exposition itinérante dans six pays d’Afrique, réunissant une trentaine d’artistes africains de renommée internationale parmi lesquels notre compatriote Abdoulaye Konaté, El Anatsui, William Kentridge, Chéri Samba, Barthélémy Toguo, Ouattara Watts…

L’exposition collective a débuté à Casablanca et durera douze mois, durant lesquels elle fera étape à Dakar, au Musée des Civilisations noires pendant le mois de décembre. Ce qui permettra à cette structure de célébrer son premier anniversaire. Puis, l’exposition sera successivement à Abidjan, Lagos, Addis-Abeda et Cape Town, telle une caravane culturelle ambassadrice de l’art africain contemporain. Elle se clôturera au Maroc en 2020.

Ce premier projet ambitieux rassemblera plus de 100 créations inédites conçues par les artistes lors des résidences qui ont précédé l’événement, auxquelles s’ajouteront des œuvres iconiques. Reflet du foisonnement et de la vitalité de la scène artistique du continent africain, l’objectif de cette exposition itinérante est de donner une visibilité internationale aux artistes contemporains locaux, de générer un circuit panafricain de diffusion culturelle et de favoriser le dialogue et les échanges entre artistes confirmés et émergents.

La Fondation pour le développement de la culture contemporaine africaine (FDCCA) a pour vocation de promouvoir et de rendre plus visible la création contemporaine africaine en Afrique et dans le monde.

Association à but non lucratif, la fondation est née en 2018 de la volonté de personnalités de la scène artistique et entrepreneuriale du continent, profondément convaincues de la richesse de l’art africain et mues par le désir sincère de mettre en place des actions fortes de soutien aux artistes africains.

Consciente de la nécessité pour les Africains de s’approprier leur culture et leur art, et de l’importance pour les artistes du continent de retrouver leur public naturel, la Fondation souhaite rendre plus visible la création contemporaine sur sa terre d’origine. Pour cela, elle travaille à valoriser les œuvres auprès d’un public africain amateur ou connaisseur, et participe à la dynamisation du marché de l’art intra-africain.

Youssouf Doumbia
L’ESSOR

Laisser une réponse

P