Filière d’élevage : Des véhicules et matériels pour accroître les performances du PADEL-M

0
72

Le coût total du don (véhicules et matériels) est estimé à plus d’un milliard de Fcfa

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (PADEL-M), le ministre de l’élevage et de la Pêche, Dr Kané Rokia Magiuraga a procédé hier à la remise des moyens logistiques, matériels et équipements aux services techniques de son département et au personnel des filières d’élevage. La cérémonie s’est tenue dans la cour de la Direction nationale des productions et des industries animales (DNPIA). Elle a enregistré la présence du coordinateur du PADEL-M, Modibo Issa Traoré et d’autres invités.

Le matériel remis est constitué d’un lot de 23 véhicules, 100 motos de 125 cm3 chacune et 500 kits de vaccination de volaille. Des kits qui sont destinés aux vaccinateurs villageois dans toutes les régions du Mali. En plus de ces matériels, l’on dénombre aussi 50 kits d’insémination artificielle destinés aux inséminateurs des bassins de production des Régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao et le district de Bamako, 20 haches paille motorisées, 20 botteleuses, 60 broyeuses (dont 30 destinées aux organisations féminines pratiquant l’embouche des petits ruminants et la transformation du fourrage). Par ailleurs, un lot d’équipements d’oxygénation des infrastructures piscicoles destinés aux organisations professionnelles de la filière aquacole impliqués dans la mise en place des champs écoles et un lot de 30 aérateurs/brasseurs d’eau faisaient partie du matériel. Le coût total de ces matériels est estimé à 1.093.262.520 de Fcfa.

Le PADEL-M est un projet cofinancé par la Banque mondiale et le gouvernement pour un coût total de 44,69 milliards de Fcfa. Placé sous la tutelle du ministère de l’élevage et de la Pêche, le projet intervient sur toute l’étendue du territoire. Son objectif est de renforcer la productivité et la commercialisation des produits d’origine animale issus des systèmes non pastoraux dans les filières sélectionnées et la capacité du pays à répondre aux crises ou urgences. Selon la ministre, les bénéficiaires directs du PADEL-M sont estimés à 340.000 ménages d’éleveurs et entrepreneurs des filières bétail, viande, lait, avicole et aquacole, en provenance des institutions publiques, privées et communautaires des sous-secteurs de l’élevage et de la pêche au Mali.

Le lot d’équipements vise à renforcer les services techniques du ministère de l’élevage et de la Pêche afin de leur permettre d’assurer de façon efficiente leurs rôles régaliens d’appui, conseil et de contrôle de qualité des produits alimentaires d’origine animale et aliments pour animaux, a souligné Mme la ministre. Selon le coordinateur du PADEL-M, Modibo Issa Traoré, l’acquisition de ces matériels va contribuer davantage d’une part à renforcer les capacités d’intervention des services techniques impliqués dans la mise en œuvre du projet, et d’autre part à doter les professionnels d’équipements et d’outils modernes et performants permettant d’améliorer la productivité des filières ciblées.

Yacouba  TRAORÉ

Laisser une réponse

P