Investiture du nouveau président mauritanien : LE PRÉSIDENT IBRAHIM BOUBACAR KEÏTA À NOUAKCHOTT

0
133

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, est arrivé hier soir à Nouakchott où il a été accueilli à l’aéroport par le président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz. Le président Keïta est à la tête d’une délégation composée de quatre ministres : Ibrahim Dahirou Dembélé (Défense et Anciens combattants), Boubacar Alpha Bah (Décentralisation et Administration territoriale), Tiébilé Dramé (Affaires étrangères et Coopération internationale) et Amadou Koïta (Maliens de l’extérieur).
Nos compatriotes vivant en Mauritanie ont réservé un accueil populaire au chef de l’Etat qui assistera aujourd’hui dans la capitale mauritanienne, à l’investiture du président élu, le général Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, communément appelé Mohamed Ould Ghazouani. C’est le vainqueur de l’élection présidentielle du 22 juin dernier dès le premier tour avec 52% des voix face à cinq autres candidats.
L’intérêt pour le président Ibrahim Boubacar Keïta d’être présent à cette fête de la démocratie se justifie par le fait que nos deux pays entretiennent des relations fraternelles, d’amitié et bilatérales particulières façonnées par la religion, l’histoire et la géographie.
En effet, la Mauritanie, située en plein cœur du Sahel et du Sahara, partage avec le Mali plus de 2.200 km de frontière. Membre du G5 Sahel, créé en février 2014 à Nouakchott, la République islamique de Mauritanie, souvent accusée de servir de base-arrière à certains groupes terroristes opérant dans le Sahel, est pourtant un maillon essentiel dans la lutte contre ce fléau mondial.

Le chef de l’Etat accueilli chaleureusement à son arrivée par la communauté malienne

Aussi, ce pays accueille une forte communauté malienne qui s’est frayée un chemin dans divers secteurs d’activités socioéconomiques. Compte tenu de toutes ces réalités, la Mauritanie est d’un intérêt géopolitique et géostratégique réel pour notre pays.
L’investiture du nouveau président intervient dans un contexte de décrispation politique avec l’ouverture du dialogue avec certains opposants.
Le 14 juillet dernier, le militant antiesclavagiste Biram Dah Abeid s’est entretenu avec le ministre de la Fonction publique afin de discuter des conditions d’un dialogue avec le nouveau pouvoir.
Aussi, Reporter sans frontière (RSF) a annoncé la remise en liberté du blogueur mauritanien Mohamed Cheikh Ould Mohamed Mkhaïtir. Initialement condamné à mort pour apostasie en 2014, il était maintenu en détention depuis près de six ans. Le 3 juillet dernier, est intervenue la libération des manifestants arrêtés lors des heurts ayant éclaté après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle.
Outre le président Ibrahim Boubacar Keïta, plusieurs autres chefs d’Etat et de gouvernement sont annoncés à la cérémonie d’investiture du nouveau président mauritanien. Il s’agit notamment du président sénégalais, Macky Sall, de l’envoyé spécial du président chinois Xi Jinping, Wang Dongming, également vice-président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale. La capitale mauritanienne a déjà pris les couleurs de l’événement avec un niveau de sécurité très élevé.
Envoyé spécial
Cheick M. TRAORÉ

Laisser une réponse

P