Le saviez-vous ? Eugène Abdon Mage, diplomate et chercheur

0
155

Au quartier du Fleuve en Commune III du district de Bamako, une voie de 198 mètres porte le nom d’Eugène Abdon Mage depuis la période coloniale. Elle débute à l’avenue Modibo Keïta et prend fin à la rue 309, Quartier du Fleuve.
Selon les auteurs de l’ouvrage Bamako Guide (édition 2010), le Français Eugène Abdon Mage, né en 1837et mort en 1869, était un lieutenant de vaisseau, envoyé par Louis Faidherbe (gouverneur du Sénégal de 1863 à 1866) pour étudier les communications entre le Sénégal et le Niger et pour sonder les intentions de l’empereur El Hadj Oumar Tall, chef de guerre et érudit musulman.
Arrivé à Ségou en février 1864, au moment où mourait El Hadj Oumar à Déguimbéré, Eugène Abdon Mage, accompagné de son compatriote Quentin, fut reçu par Amadou, fils d’El Hadj Oumar Tall, avec lequel ils obtint un traité de commerce, le 26 février 1866.
La portée du voyage d’Eugène Abdon Mage fut considérable. Sur le plan politique et commercial, l’envoyé du gouverneur Faidherbe ouvrit le Soudan occidental à la France et à l’Europe tout entière. Sur le plan géographique, ses recherches ont permis de corriger les coordonnées des principales villes et de fixer les cours des fleuves avec plus d’exactitude.
Eugène Abdon Mage mit net la carte générale du Soudan au 1/2.000.000, ce qui lui valut en 1867 la médaille d’or de la Société de géographie de Paris. Son livre « Voyage au Soudan occidental » est l’une des grandes bases de la connaissance du Mali au XIXè siècle.
Madiba KEITA

Laisser une réponse

P