L’engagement des premières dames pour l’égalité des sexes en Afrique

0
141

Les Premières Dames d’Afrique sont toujours en première ligne dans le plaidoyer pour le développement du continent. A travers leur organisation (OPDAD), elles souhaitent intensifier leur engagement, mobiliser les acteurs et promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans le cadre de leur nouveau plan stratégique 2019-2023.
L’épouse du chef de l’Etat, présidente de l’ONG Agir, Keïta Aminata Maïga et ses sœurs présentes à New York dans le cadre de la 74è session de l’assemblée générale des Nations unies, en collaboration avec l’UNFPA, se sont réunies afin de traiter des questions en suspens que sont l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes en Afrique. Elles restent convaincues qu’il est impossible de parvenir à un développement socioéconomique durable sur le continent sans s’attaquer aux inégalités entre les hommes et les femmes.
Divers politiques, plans et programmes ont été mis en place afin de renforcer l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. En dépit des efforts, les inégalités et la violence sexistes continuent de toucher de manière disproportionnée les filles et les femmes en Afrique et constituent une violation de leurs droits fondamentaux.
Mme Keïta Aminata Maïga, très engagée pour l’autonomisation de la jeune fille et de la femme et dans la promotion de l’égalité des sexes dans tous les domaines, entreprend au quotidien des actions concrètes dans tout le Mali. On peut citer, entres autres, la création des centres de formation en maintenance informatique pour les jeunes filles déscolarisées ; la création de groupements d’intérêt économique ; l’appui à l’entreprenariat féminin ; l’amélioration des moyens de travail des populations féminines les plus pauvres ; la remise de kits d’installation et la mise à disposition de ressources financières.
Il y a eu aussi la formation de 950 jeunes filles dans les filières de l’électricité bâtiment, de peinture bâtiment, de la plomberie sanitaire, de la climatisation, de la construction métallique.
Le forum de haut niveau à New York a été l’occasion pour Keïta Aminata Maïga et ses sœurs de revenir sur les stratégies à mettre en place pour atteindre les objectifs visant à améliorer la situation en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes en élargissant et en protégeant l’accès aux droits et aux choix des femmes et des filles.
A l’issue de la rencontre riche en témoignages et propositions, les Premières Dames d’Afrique ont lancé un appel à l’action dans lequel elles réaffirment leur résolution à plaider avec vigueur et détermination pour l’égalité des sexes et pour l’autonomisation des femmes en Afrique. Mme Keïta Aminata Maïga et ses soeurs invitent également les États membres de l’Union africaine, les leaders des communautés, les chefs traditionnels et religieux, les médias, les partenaires du secteur privé, les organisations de la société civile à s’engager à l’égale participation et influence des femmes et des filles dans les processus et positions de prise de décision et de leadership ; et à développer ou renforcer un cadre juridique complet pour riposter contre la violence sexiste qui frappe les femmes.

Cabinet de
la Première Dame

Laisser une réponse

P