Mopti : Célébration de la journée mondiale du lavage des mains au savon

0
111

A l’instar des autres localités du Mali, les populations de la Venise malienne (Mopti) ont célébré la semaine dernière la Journée mondiale du lavage des mains au savon. En faisant sien l’adage «mieux vaut que jamais» dans la Venise malienne, l’événement, célébré sous le thème évocateur de l’année : «Des mains propres pour tous», a eu pour cadre les installations du lycée Hamadoun Dicko de Sévaré. La cérémonie était présidée par le conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur, Lassana Sékou Camara. C’était en présence du chef de bureau du Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef)- Mopti, Ahmed Aïda chef de file des PTF et des représentants des ONG partenaires dont les responsables du Projet USAID/Kènèya Jèmu Kan (KJK) Mopti.
Les études ont mis en évidence que le lavage des mains au savon est une pratique simple et efficace pour prévenir les maladies diarrhéiques, les infections respiratoires aigües, les fièvres hémorragiques, le trachome et les infections de la peau. Il contribue à la réduction de l’incidence des maladies diarrhéiques de plus de 45%. Aussi le risque de contracter une maladie respiratoire ou intestinale peut être réduit de 25 à 50% par la pratique du lavage des mains au savon.
Selon l’analyse statistique 2018 du Système local d’information sanitaire (SLIS), il a été enregistré 304.145 cas de diarrhée avec 26 décès. La tranche d’âge de moins de 5 ans a été la plus touchée avec 197.589 des cas, soit 64% et 27 décès soit 63%. Ces résultats montrent une insuffisance dans l’observance du lavage des mains au savon aux moments critiques.
Les autorités régionales et les partenaires ont indiqué que les différentes célébrations de la pratique ont pour but de mobiliser et d’informer les populations et les décideurs politiques sur l’importance de se laver les mains au savon.
Le chef du bureau régional de l’Unicef, Ahmed Aïda, a rappelé que l’enquête démographique et de santé (EDSM) montre qu’au Mali de 2012 à 2013, 26% seulement des ménages disposaient d’un endroit pour se laver les mains, tandis qu’en 2018 ce chiffre est passé à 69% des ménages. Malgré cette amélioration en 5 ans, il n’en demeure pas moins que seulement 18% des ménages pratiquent le lavage des mains. Au nom de l’ensemble des PTF, il a félicité les autorités régionales à travers les services techniques en charge de la santé et de l’hygiène publique pour leur leadership dans la promotion des bonnes pratiques d’hygiène. Quant au représentant du gouverneur, il a rappelé que le lavage des mains au savon réduit la charge microbienne de plus de 90%, d’où toute son importance.
Il a ensuite invité l’assemble des acteurs à la disponibilité, l’engagement et la détermination de tous, mais aussi et surtout sur la constance dans les activités de sensibilisation pour l’adoption de la pratique du lavage des mains au savon, la promotion de l’hygiène dans les habitats et les formations sanitaires, gage de l’atteinte des ODD en ce qui concerne la réduction de la mortalité infantile. Les temps forts de la cérémonie ont été un jeu concours testant les connaissances du public sur les techniques du lavage des mains au savon et la remise aux lauréats de cadeaux constitués de kits scolaires et de lavage des mains.
Dramane
Coulibaly
Amap-Mopti

Laisser une réponse

P