Mopti : Formation des jeunes sur la paix et la sécurité

0
70

Mopti a abrité du 11 au 13 octobre dernier, un atelier de formation et de sensibilisation à l’intention de 120 jeunes du cercle sur la thématique paix et sécurité. Initié par la direction régionale de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE) de Mopti avec l’accompagnement de ses partenaires, l’ONG Think Peace et le projet consolidation de la paix USAID-Mali/PCP. Cet atelier visait à informer et sensibiliser la couche juvénile, acteur et victime des conflits sur sa responsabilité et son devoir vis-à-vis de son propre avenir.
La cérémonie d’ouverture de la rencontre, présidée par la directrice régionale de l’ANPE-Mopti, Mme Diarra Niamey M. Fofana, s’est déroulée en présence du coordinateur national de l’ONG Think Peace au Mali, Abdoul Kassim Fomba et de plusieurs autres personnalités. L’ouverture des travaux a été marquée par l’intervention du coordinateur national de l’ONG Think-Peace au Mali, Abdoul Kassim Fomba et le discours d’ouverture de la directrice régionale de l’ANPE-Mopti, Mme Diarra Niamey M. Fofana.

De notre point de vue, l’action militaire n’est pas la solution à la crise que vit le Mali et certains pays voisins comme le Burkina et le Niger, a indiqué M. Fomba. Selon lui, la crise a atteint des proportions inquiétantes avec plus de 271 personnes tuées les 2 derniers mois dans les trois pays avec plus de la moitié au Mali et dans la région centre. Il est de nos jours opportun et nécessaire d’informer et de sensibiliser les populations pour que les Maliens cessent de s’entretuer. C’est pourquoi dans notre cas de figure, nous nous mettons l’accent sur la sensibilisation des jeunes pour leur démobilisation afin qu’ils cessent d’alimenter les groupes armés.
La directrice régionale de l’ANPE, a d’abord félicité au nom des pouvoirs publics maliens les deux structures pour leur accompagnement multiforme pour la recherche de la paix et la stabilité de notre pays. Mme Diarra Niamey M. Fofana a exhorté les participants à une assiduité à hauteur de l’importance du motif de la rencontre (la paix et la sécurité dans notre pays,) pour tirer le maximum de profit pour être des vrais ambassadeurs de la paix.

Ainsi pendant les trois jours de rencontre, les participants sous la houlette d’Abdoul Kassim Fomba ont échangé sur les notions de base: Paix et sécurité. Ils se sont également familiarisés avec les concepts, entre autres : extrémisme violent; terrorisme; radicalisme et djihadisme. Le module sur la prévention de la radicalisation et les techniques d’animation pour la sensibilisation en matière de démobilisation ont fait objet d’une présentation détaillée du coordinateur Abdoul Kassim Fomba.
Les participants à la rencontre ont, à travers Oumou Tangara, remercié les initiateurs de l’atelier qui leur a permis de comprendre beaucoup de choses sur l’insécurité. Selon elle, à cause des conflits, l’économie locale est à l’arrêt. C’est la jeunesse qui paye le plus lourd tribu de cette situation, a souligné Oumou Tangara, avant de plaider pour que cette initiative puisse continuer pour permettre à d’autres jeunes de bénéficier de cette formation et de mettre un terme à leur enrôlement facile dans des mouvements armés.
Dramane
COULIBALY
Amap-Mopti

Laisser une réponse

P