New York : Le Président Keïta au contact de la communauté malienne

0
117

Avant de quitter New York jeudi soir, le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, a sacrifié à la tradition en rencontrant à son hôtel, la communauté malienne. C’était l’occasion pour nos compatriotes d’exprimer au président de la République leurs préoccupations de l’heure qui se résument à l’accès aux propriétés foncières dans le pays, à l’obtention de la carte NINA et du passeport, au retour des jeunes diplômés au Mali comme l’a indiqué le représentant permanent du Mali auprès des Nations unies, l’ambassadeur Issa Konfourou.
Le diplomate a aussi informé le chef de l’Etat de la mise en place en cours d’un bureau unifié des Maliens de la juridiction de New York.

En outre, l’ambassadeur Konfourou a vivement remercié le président Keïta pour avoir tenu sa promesse envers l’Association des ressortissants de Diafounou qui avait sollicité, l’année dernière, le complément de financement, environ 500 millions de Fcfa, pour la réalisation de son Centre de santé communautaire.
En réponse, le président de la République a salué nos compatriotes de New York pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé.
Il a rappelé que le Mali est un grand pays qui a des valeurs historiques qu’il faut transmettre aux enfants afin qu’ils soient davantage fiers et qu’ils puissent marcher la tête haute partout où ils se trouvent.
Ibrahim Boubacar Keïta s’est dit sensible aux difficultés de nos compatriotes vivant à l’étranger pour avoir lui-même vécu plus de 25 ans en France. Il a invité les uns et les autres à l’entraide surtout quand on sait que vivre dans un pays étranger n’est pas chose facile.

Le président Keïta a souligné les efforts en cours afin que notre pays retrouve la paix, la stabilité et le chemin du vrai développement. Il a invité tous nos compatriotes à la solidarité, l’union sacrée afin de sortir le pays de cette impasse.
Pour le chef de l’Etat, le gouvernement a la forte volonté de construire des centres de santé, des routes partout dans le pays, de relancer le trafic ferroviaire pour désenclaver davantage la Région de Kayes, malgré les ressources limitées du pays. Mais la crise sécuritaire a fait que 22% du budget national est consacré au rééquipement de l’armée pour qu’elle soit à hauteur de mission. Dans un autre temps, cet argent pourrait servir à créer des emplois pour les jeunes, à construire des infrastructures de désenclavement.
Enfin, le chef de l’Etat a annoncé que le gouvernement est en train de trouver la bonne formule afin que les investissements de nos compatriotes résidant à l’extérieur soient protégés au pays.

Envoyé spécial
Madiba KEITA

Laisser une réponse

P