Palais de Koulouba : Deux nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance

0
337

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a reçu vendredi après-midi, deux ambassadeurs accrédités dans notre pays, venus lui présenter leurs lettres de créance. Le premier diplomate reçu par le président Keïta est Diana Janse, ambassadeur agréé du Royaume de Suède au Mali. La diplomate suédoise, née le 16 octobre 1970, est nantie d’une riche expérience. Titulaire d’une maîtrise en sciences sociales de l’université d’Uppsala en Suède avec une spécialisation en sciences politiques, en relations internationales, en études de l’Europe de l’Est et en économie, Diana Janse a successivement occupé le poste d’interprète suédois-anglais d’avril 1994 à avril 1995 à la Force de protection des Nations unies à Tuzla en Bosnie- Herzégovine, celui d’analyste des politiques de sécurité au quartier général des Forces armées suédoises au niveau des renseignements et de la sécurité militaires de mars 1996 à janvier 1998.

Cette expérience l’a conduite au ministère de la Défense de son pays au département des affaires internationales et de la sécurité, où elle sera administrateur de bureau de février à décembre 1998. Diana Janse est ensuite nommée au ministère des Affaires étrangères où elle occupera le poste d’administrateur de bureau pour la Russie puis pour la Yougoslavie et fera deux missions de courte durée à l’ambassade de Suède à Belgrade (Serbie).

De là, elle est nommée deuxième secrétaire du département politique de l’ambassade de Suède à Moscou (Russie) d’août 2000 à juillet 2002, deuxième secrétaire du département politique de la mission permanente de la Suède auprès des Nations unies de septembre à décembre 2002, chargée de mission pour les missions PESD au département de la politique de sécurité européenne du ministère des Affaires étrangères de son pays de septembre 2003 à août 2004, puis conseillère spécialisée dans les affaires politiques et la sécurité à l’ambassade de Suède à Islamabad de septembre 2004 à juin 2006.
Après, Diana Janse est nommée conseillère politique du représentant spécial de l’Union européenne pour le Caucase du sud au secrétariat du conseil à Bruxelles de juin 2006 à février 2007 avant d’être directrice adjointe de cabinet du ministre Carl Bildt, puis comme ambassadeur de Suède à Tbilissi en Géorgie de septembre 2010 à août 2014 également accrédité en Arménie.

Sa mission a consisté en la création de cette ambassade de son pays basée à Tbilissi.
La diplomate suédoise sera également nommée ambassadeur de son pays à Damas de septembre 2014 à septembre 2015 avant d’être à la tête de l’ambassade de Suède en Syrie temporairement installée à Beyrouth (Liban). D’octobre 2015 à janvier 2019, Diana Janse occupait le poste de directeur international et conseiller principal en matière de politique étrangère et de sécurité du parti modéré et du chef de cette formation politique au Parlement suédois. Son dernier poste avant sa nomination dans notre pays est celui d’ambassadeur au département Europe de l’Est et Asie centrale au ministère des Affaires étrangères de Suède.
Le second diplomate reçu par le chef de l’état est Bart Ouvry, nouveau chef de la Délégation de l’Union européenne au Mali. Agé de 58 ans, il est détenteur d’un master en histoire moderne et d’un autre en sciences de la communication respectivement en 1982 et en 1985.
Bart Ouvry a été actif comme diplomate belge de 1986 à 2016. Au cours de sa riche carrière, il a été attaché à la direction de la non-prolifération nucléaire au ministère des Affaires étrangères de son pays en 1986, premier secrétaire à l’ambassade de Belgique au Koweït en 1988 avant de servir au cabinet du ministre du Commerce extérieur à Bruxelles en 1990.
Ensuite, il est nommé représentant permanent adjoint auprès de l’Agence internationale de l’énergie atomique à Vienne en Autriche en 1991, puis conseiller à la représentation permanente de la Belgique auprès de l’Union européenne à Bruxelles en 1995.

En 1998, Bart Ouvry est nommé directeur adjoint pour l’intégration européenne au ministère des Affaires étrangères, puis ministre-conseiller à l’ambassade de Belgique à Paris en 2000.
Il occupera ensuite les postes de consul général de Belgique à Genève et représentant permanent adjoint auprès de l’ONU en 2004. En 2008, le diplomate devient porte-parole du ministère des Affaires étrangères et en 2011, ambassadeur de la Belgique au Kenya accrédité en Érythrée, en Somalie, aux Seychelles, aux Comores et à Madagascar et en même temps, représentant permanent auprès d’UNEP (Programme des Nations unies pour l’environnement) et d’ONU-Habitat.
M. Ouvry sera ensuite nommé directeur droits de l’Homme et démocratie au ministère des Affaires étrangères en 2014 et inspecteur des postes diplomatiques au même ministère en 2016. Marié et père de deux enfants, il était depuis 2016, ambassadeur et chef de la Délégation de l’Union européenne à Kinshasa en République démocratique du Congo.

Dieudonné DIAMA

Laisser une réponse

P