Projet d’appui au développement rural de Soké 1 : LES TRAVAUX EXÉCUTÉS À HAUTEUR DE 78%

0
216
C’est dans la matinée du samedi que le ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé, accompagné du directeur général de l’Office Riz Ségou (ORS), Salif Sangaré, des membres de son cabinet et des responsables de services de son département, s’est rendu dans la zone de Dioro pour la supervision des travaux d’aménagement pour la reconversion en maîtrise totale de l’eau du casier de Soké 1 (1125 hectares). Lors de cette visite de terrain, le ministre Nango Dembélé a pu apprécier l’état d’avancement global des travaux qui est de l’ordre de 78% pour un délai consommé de 85,26% à la date du 8 mars 2019.
Situé à 45 km au Nord-Est de la ville de Ségou à proximité du village qui lui a donné son nom, le casier de Soké 1 fait partie d’un ensemble de casiers rizicoles couvrant environ 15.450 hectares, constituant la zone de production de Dioro et alimentés à partir de la retenue d’eau du barrage de Markala via le canal de cette commune.
Il s’inscrit dans le cadre du «Projet d’appui au développement rural de Soké 1 (PADER-S1)» qui a été formulé pour répondre aux besoins d’amélioration et de sécurisation des productions agricoles en général et celle du riz en particulier.
L’objectif de ce projet d’envergure est de contribuer de façon durable à la sécurité alimentaire du pays et à l’augmentation des revenus des populations rurales ciblées, en particulier les femmes et les jeunes, et ceci par le biais de l’augmentation et la diversification de la production agricole par l’irrigation en maîtrise totale de l’eau et en submersion contrôlée. Le rendement du riz passera à 6 tonnes/hectare en maîtrise totale de l’eau et de 2 à 2,5 tonnes/ha en submersion contrôlée.
Entièrement financés par le gouvernement pour un montant de 15,759 milliards Fcfa, les travaux ont démarré suivant l’ordre de service en date du 15 mai 2017 et se poursuivent présentement après un premier arrêt de deux mois en 2017 et un second arrêt en 2018 à cause de la saison de pluies. Comme résultats attendus, l’augmentation du rendement du riz de 1,7 à 2,5 tonnes/hectare en submersion contrôlée, la construction de 3 magasins de stockage et parcs de vaccination. Aussi, 1125 hectares du casier de Soké 1 seront reconvertis de la submersion contrôlée en maîtrise totale de l’eau.
Aux termes de cette visite menée au pas de charge, le ministre de l’Agriculture a fait savoir que le but était de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux, des acquis, mais aussi, des difficultés. Selon Nango Dembélé, le jour où, nous allons nous affranchir des aléas climatiques à partir de la maîtrise totale de l’eau, nous pourrons combattre l’insécurité alimentaire.
Ayant passé deux ans sans produire sur leurs terres, les exploitants ont souligné cette contrainte au ministre qui les a rassurés qu’il sera leur porte-parole auprès de son collègue en charge de l’Économie et des Finances pour mettre fin à cette situation. Le ministre Nango Dembélé a également expliqué que tout sera mis en œuvre afin de permettre aux populations de la zone de disposer de surfaces à cultiver pendant la campagne.

Mamadou SY
AMAP-Ségou

]]>

Laisser une réponse

P