Sécurité alimentaire : Des vivres pour les familles vulnérables

0
124

                                             La coopération suisse a fait don de cinq véhicules et 10 motos
Le commissariat à la sécurité alimentaire vient de lancer une distribution alimentaire gratuite portant sur 999 tonnes de céréales. Elle est destinée aux populations vulnérables identifiées dans la capitale et aux personnes ayant quitté leurs terroirs du fait de l’insécurité

L’Office des produits agricoles du Mali (OPAM) a abrité vendredi dernier la première édition de la distribution gratuite de céréales à l’initiative du ministre, commissaire à la sécurité alimentaire Kassim Denon. Cette distribution a pour but de faire face à une insécurité alimentaire et nutritionnelle sévère dans notre pays. Il faut rappeler que la situation alimentaire difficile qui sévit dans notre capitale depuis quelques années est due au déplacement massif des populations des zones de conflit vers la capitale.
Ces céréales seront acheminées à leurs différentes destinations par l’Association des transporteurs du Mali qui soutient cette initiative et a eu à transporter auparavant des dons de cette nature jusqu’à Kidal et Ménaka. La cérémonie a été marquée par la présence du représentant du gouverneur du district de Bamako, M. Waïgalo, des maires et élus des six communes du district, des représentants du PAM et de l’UE, de la Coopération suisse, des chefs de quartier de Bamako. Doussou Djiré, chargée decommunication au commissariat à la sécurité alimentaire, a expliqué que l’évaluation de la situation alimentaire et nutritionnelle au titre de la campagne agricole 2018-2019 par le Système d’alerte précoce (SAP) relève que 548.644 personnes identifiées comme faisant face à une insécurité alimentaire et nutritionnelle sévère dans notre pays, 36.686 personnes sont identifiées dans le district de Bamako, soit 2% de la population répartie comme suit : 24.200 personnes vulnérables identifiées dans les six communes de Bamako et 12.786 personnes identifiées comme populations déplacées internes.
C’est dans l’optique d’atténuer les difficultés rencontrées par les populations vulnérables du district que le gouvernement, à travers le commissariat à la sécurité alimentaire, a décidé de lancer cette distribution alimentaire gratuite de 999 tonnes de céréales, dont 654 pour les populations vulnérables identifiées dans les six communes du district et 354 tonnes destinées à nos compatriotes déplacés des régions du Centre et du Nord.

Kassoum Denon, commissaire à la sécurité alimentaire, a souligné que « la crise multidimensionnelle que traverse notre pays est devenue une source de poids énormes sur les épaules des familles d’accueil. Il n’y a pas aujourd’hui une famille, un quartier qui n’a pas reçu un oncle, un frère, un cousin, une maman, une sœur venant du Nord. C’est ça la solidarité malienne. Ce qui fait que, exponentiellement, la population de Bamako a augmenté. Les chefs de famille qui, jadis subvenaient aux besoins de la famille, rencontrent aujourd’hui des difficultés». Le présent programme prévoit non seulement les personnes vulnérables identifiées en 2018, mais aussi les déplacés qui sont au niveau de Bamako pour leur permettre de répondre à leurs besoins alimentaires. Aussi, une nouvelle reforme sera mise au point afin que toutes les distributions soient faites par l’administration publique à travers le gouverneur, le préfet, le sous-préfet, le maire et les chefs de quartier pour gérer de façon transparente la distribution des denrées alimentaires. Ce procédé a été une véritable réussite à Mopti, malgré, les difficultés d’accessibilité dues à l’insécurité. Le commissaire à la sécurité alimentaire n’a pas manqué de remercier la Coopération suisse pour le don des moyens logistiques, composé de cinq véhicules 4×4 et d’une dizaine de motos pour un coût global de trois milliards de Fcfa environ. Le volet résilience qui est d’une importance capitale, est pris en compte dans les différentes démarches.
Pour Cheick Abba Niaré, maire de la Commune II : « Ce jour, vendredi 27 septembre 2019 est un jour d’espoir pour les communautés vulnérables bénéficiaires de cette distribution alimentaire gratuite ». Par ailleurs, il a ajouté que la sécurité alimentaire fait partie des priorités des collectivités territoriales et invité d’autres organismes et structures à rejoindre cet effort. De plus, dira-t-il, cet acte humanitaire apportera joie et bonheur aux réfugiés bénéficiaires et allègera leur peine.
La cérémonie a été clôturée avec la remise des clés des véhicules des mains du commissaire à la sécurité alimentaire au Programme de soutien au dispositif national de sécurité alimentaire (PRESA).

Oumar SANKARÉ

Laisser une réponse

P