Sikasso : Des kits d’installation aux filles défavorisées

0
103

La ministre Traoré remettant un appareil photo à une des bénéficiaires

La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré et son collègue de l’Aménagement du Territoire et de la Population, AdamaTiémoko Diarra, ont coprésidé, la semaine dernière dans la capitale du Kénédougou, la remise officielle de kits d’installation aux filles de la localité qui pratiquent des métiers traditionnellement réservés aux hommes.

Cette activité entrait dans le cadre du sous projet « Apprentissage et autonomisation économique des filles/femmes de 15 à 24 ans », une des composantes du Projet autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel (SWEDD), financé par la Banque mondiale avec l’assistance technique du Fonds des Nations unies pour la population et l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS).

Ainsi, 29 filles/femmes âgées de 15 à 24 ans, dont les études ont été interrompues pour diverses raisons (maternité, manque de moyens financiers, mariage précoce) entre la 8è année scolaire et la 12è, ont reçu leurs kits d’installation productifs. Plus de 28 millions de Fcfa ont été investis pour la formation et l’installation de ces 29 filles dans leurs métiers. Ces kits concernent les métiers de plomberie, froid et climatisation, couverture médiatique et électricité.

La représentante de l’ONG AMAPEF, chargée de la mise en œuvre du projet, Mme Coulibaly Assétou Doumbia, a donné de larges informations sur le recrutement des 29 bénéficiaires. Celles-ci ont été sélectionnées dans la ville de Sikasso par appel à candidature. Elles ont été formées pendant six mois dans les métiers traditionnellement réservés aux hommes. La formation a eu lieu dans les centres spécialisés de la ville, a rassuré Mme Coulibaly qui a remercié l’équipe de coordination de SWEDD, les partenaires techniques et financiers ainsi que les autorités de Sikasso pour leur accompagnement. Aux parents des bénéficiaires, elle a sollicité un soutien moral et un accompagnement de taille.

La représentante des bénéficiaires, Mme Adiaratou Berthé, a remercié les autorités nationales pour cette initiative avant de donner l’assurance de l’utilisation judicieuse des kits qu’elles viennent de recevoir. La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré, a remercié tous les partenaires pour leur accompagnement avant de souligner que les différents indicateurs révèlent de nombreux défis à relever pour atteindre l’autonomisation des filles et des femmes.

En juillet 2017, selon la ministre, l’ONG AMAPEF a été retenue pour la mise en œuvre du sous projet d’appui à l’apprentissage de l’autonomisation des filles/femmes, associé à la santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et nutritionnelle dans la Région de Sikasso. Pour Dr Diakité Aïssata Kassa Traoré, ce sous projet vise à former et installer deux groupes de filles/femmes de 15 à 24 ans du milieu rural au nombre de 2700. Cette cérémonie était très importante car il s’agissait de créer pour ces femmes des emplois leur permettant de s‘insérer dans la vie productive et d’assurer leur autonomisation.

Correspondance
Fousseyni Diabaté
AMAP-Sikasso

Laisser une réponse

P