Spécial 100 jours du Premier ministre (suite et fin), Mme Safiatou Traoré, membre de la majorité présidentielle : «Le début est encourageant»

0
340

Mme Safiatou Traoré, présidente du parti Synergie pour un nouveau Mali (Synouma), membre de la majorité présidentielle, constate comme tout le monde que depuis la nomination de Dr Boubou Cissé comme Premier ministre, on assiste à un apaisement du climat social et sécuritaire. L’apaisement au niveau politique et social, souligne-t-elle, est essentiellement dû à la signature de l’Accord politique de gouvernance auquel ont adhéré plus de 15 partis politiques ou regroupements de partis. Dans la même veine, l’ancienne député à l’Assemblée nationale salue l’entrée d’une frange non négligeable de l’opposition au gouvernement.

« Ce gouvernement d’ouverture a beaucoup contribué à apaiser le climat politique. Il faut poursuivre cette dynamique. Tous les acteurs politiques et sociaux doivent maintenir cet élan dans la perspective de la tenue du dialogue politique « , exhorte-t-elle.

Sur le front social, fera remarquer Mme Safiatou Traoré, le constat est aussi rassurant. Elle souligne à ce propos que le nombre des grèves à répétition (justice, santé, école) a baissé sous Dr Boubou Cissé.
« Avant son arrivée à la Primature, moi personnellement, je pensais que l’année scolaire était compromise. Mais il a su convaincre les syndicats d’enseignants à reprendre la craie », indique-t-elle, avant de se réjouir que l’année scolaire a été sauvée, avec le déroulement des examens de fin d’année. En ce qui concerne la crise sécuritaire dans la région de Mopti, la responsable politique de la mouvance présidentielle note une grande accalmie.

Selon elle, on n’assiste plus à des massacres des civils comme ce fut le cas à Koloungo et Ogossagou. Les populations de ces localités ont aussi reçu l’assistance humanitaire de la part du gouvernement. Le Premier ministre s’est déplacé personnellement à Mopti pour lancer l’opération de distribution de plus de 8000 tonnes de vivres aux populations qui sont dans le besoin. « Malgré ce tableau quelque peu flatteur, je pense que Boubou Cissé doit faire des efforts dans certains domaines, notamment la lutte contre la corruption. Aussi, il doit prendre également à bras-le-corps la problématique du chômage des jeunes.
Cela doit être une priorité », recommande la présidente du parti Synouma.

Pour Mme Safiatou Traoré, le chef du gouvernement ne doit pas oublier non plus d’assainir au mieux le climat des affaires pour attirer plus d’investisseurs afin de créer plus d’emplois dans le pays.
Globalement, Mme Safiatou Traoré trouve encourageant le début du Premier ministre Boubou Cissé, même si des efforts restent à faire pour relever les défis.
Propos recueillis par

Massa Sidibé
L’ESSOR

Laisser une réponse

P