Taekwondo, Jeux africains : LE MALI AVEC 9 COMBATTANTS

0
104

On connaît, déjà, les noms des 9 combattants de taekwondo qui représenteront le Mali aux Jeux africains, prévus du 23 août au 3 septembre à Rabat au Maroc. Il s’agit de Drissa Coulibaly (-54kg), Abdoul K. Kouma, (-58kg), Abdoulaye Keïta, (-58kg), Oumar Sissoko, (63kg), Mohamed Fofana (-68kg), Seydou Fofana (-84kg), Youssouf Soumano (-80kg), Fanta Traoré, (-57kg) et Djénéba Sacko (73kg). Karamoko Soumaré fait également partie de la délégation, mais ce dernier effectuera le voyage en qualité «d’observateur», précise la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT).
Le reste de la délégation est composée de deux entraîneurs, à savoir Maître Bah Bagayoko et Maître Yacouba Diarra, du délégué fédéral, Maître Mohamed Touré, et du médecin, Idrissa Bengaly. Le président de la FEMAT, Maître Alioune Badara Traoré, ceinture noire, 7è Dan, sera également là, mais en qualité de directeur technique du Comité national olympique et sportif (CNOS). Le Mali se fixe comme objectifs de faire résonner l’Hymne national à Rabat, c’est-à-dire remporter des médailles d’or. Selon le secrétaire général de la FEMAT, Maître Yacouba Traoré, ceinture noire, 6è Dan, les chances de médailles sont réelles, «parce que le niveau d’ensemble des combattants est bon». «Ils ont tous le niveau et on peut compter sur eux pour aller loin aux Jeux africains», a ajouté celui que l’on appelle familièrement Maître Yacou.
L’autre enjeu des Jeux de Rabat, c’est la qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. En effet, tout combattant qui remportera la médaille d’or au Maroc, empochera 40 points dans la course à la qualification à Tokyo 2020. Concernant les athlètes qui s’adjugeront la médaille d’argent, ils auront, chacun, 24 points. C’est dire que pour les combattants maliens, comme pour les autres participants à ces Jeux africains, la route qui mène à Tokyo 2020 commencera à Rabat. Pour réaliser leur rêve de participer aux prochains J.O., les Drissa Coulibaly, Youssouf Soumano, Djénéba Sacko, Fanta Traoré, pour ne citer que ces noms, doivent tout faire pour engranger des points au Maroc, à défaut de se hisser sur la première marche du podium. Pour mémoire, seuls deux combattants de taekwondo ont réussi, à ce jour, à offrir la médaille d’or au Mali. Il s’agit de Aminata Makou Traoré (-49kg), sacrée en 2011 à Maputo (Mozambique) et Ismaël Coulibaly (-74kg) qui s’est hissé sur la plus haute marche du podium, en 2015 aux Jeux de Brazzaville.

Souleymane B. TOUNKARA

Laisser une réponse

P