Tendances, Agaseke, un panier traditionnel typiquement rwandais

0
163

La vannerie ou l’art du tressage de fibres naturelles est l’un des savoir-faire les plus connus du Rwanda. Cette compétence se voit particulièrement à travers le panier Agaseke, véritable emblème du pays des mille collines. Ce panier traditionnel fabriqué depuis des siècles joue un rôle central dans le quotidien des Rwandais.
L’Agaseke est un magnifique panier à couvercle conique orné généralement de motifs géométriques. Il est fabriqué à partir de fibres végétales flexibles telles que le sisal, le foin d’odeur, les feuilles de bananier ou encore le raphia.
C’est grâce à la technique du « Uruhindu » (spiralée cousue) que les artisanes confectionnent des spécimens d’une extrême élégance et finesse. Ce savoir-faire méticuleux, qui nécessite une attention particulière aux détails, se transmet de mère en fille, de génération en génération.
Les fibres végétales sont tissées les unes aux autres pour former un toron enroulé sur lui-même en spirale et cousu à l’aide d’un outil appelé allène sans chas. L’opération est effectuée une première fois pour réaliser un fond de plat. Ce dernier est ensuite redressé avant de reproduire successivement la même action jusqu’à l’obtention du produit fini. Il faut plusieurs jours pour produire un panier, de 10 à 70 cm de haut, et son couvercle pointu.
Objet de prestige, l’Agaseke est fortement ancré dans les cultures et traditions rwandaises depuis l’Antiquité. Fonctionnel et esthétique, il sert à ranger les objets de valeur, de boîte à bijoux, à conserver des céréales et des fruits ou tout simplement pour décorer la maison.
C’est un panier qu’on utilise également pour offrir quelque chose à une personne estimée. Il constitue également un précieux cadeau de décoration que les familles donnent aux jeunes filles lors des cérémonies de mariage.
Nommé panier de la paix, l’Agaseke représente un véritable symbole au Rwanda. Objet central de l’emblème du pays des mille collines, il incarne la paix et l’unité. Sa fabrication est à la base de plusieurs projets qui ont permis de réunir des femmes tisserandes Hutus et Tutsi pour un même objectif : le développement économique du Rwanda. Un investissement gagnant pour la promotion des femmes, l’adoucissement des mœurs et la guérison nationale.

Zena TRAORé-DIAKITÉ
Fondatrice & Directrice
de Kennyce
Consulting & Formation

Laisser une réponse

P