Tendances: Les foulards, l’élégance à l’africaine

0
52

Le port du foulard sur la tête peut avoir plusieurs significations selon le background de la personne qui l’arbore. Certaines l’utilisent comme symbole religieux, d’autres pour afficher leurs appartenances culturelles, communautaires ou encore tout simplement comme un accessoire de mode.
Le foulard fait fureur actuellement dans les garde-robes. Au-delà de toute représentation particulière, il est de plus en plus pensé pour rehausser le look, apporter une touche à la fois personnelle et unique. Si généralement le tissu utilisé était le même que celui du vêtement arboré, il se porte aujourd’hui de façon dépareillée aussi bien sur les tenues traditionnelles africaines que sur les habits occidentaux.
Originaire d’Afrique subsaharienne, le foulard iconise la femme africaine. Le Moussoro (au Mali et au Sénégal), le Gele (au Bénin et au Nigeria) ou le Duku (au Ghana) se noue en toute simplicité pour le quotidien ou avec art et de façon très sophistiquée pour les grands événements comme les mariages, les baptêmes et autres moments importants de la vie de la société. Chaque pays possède ses codes et des fois des étoffes dédiées.

Avec le temps, le foulard est devenu un accessoire de mode qu’on retrouve un peu partout dans le monde et de plus en plus sur la tête des jeunes filles. Cette démocratisation a également fait évoluer son style d’antan ainsi que la façon dont ils s’attachent. Il est devenu une pièce maîtresse du dressing de toute une chacune qui souligne la beauté et la féminité. Les créateurs rivalisent d’idées pour innover la manière dont le foulard s’enroule autour des cheveux pour dynamiser n’importe quel look. Chic et raffiné, il apporte de l’élégance et du glamour. Il sublime les cheveux, tressés, attachés ou lâchés, et s’adapte à toutes les envies. Vous pouvez opter pour un style « badu / Néfertiti headwrap » (comme la chanteuse Erykah Badu ou la haute couronne de la Reine Néfertiti), ou une version semi-ouverte (moins imposante) sur cheveux lâchés (au sommet de la tête), ou encore en bandeau entremêlé avec la chevelure ou tout simplement pour encadrer le visage.

Zena TRAORÉ-DIAKITÉ
Fondatrice &
Directrice
de Kennyce
Consulting &
Formation

Laisser une réponse

P